Sept risques volcaniques capitaux

Blabla introductif

7 risques volcaniques capitaux …7 comme les 7 pêchés: sulfureux, et à l’origine du Mal.

Ok. J’aurais pu dire comme les 7 nains aussi, oui, mais bon c’était moins « punchy »

Et puis 7, pourquoi se cantonner à 7 ? Oui parce que j’entends déjà des voix s’élever… mais non, il y en a 9, mais non 10 !

Mais je tranche dans le lahar…Et c’est là que les 7 risques volcaniques se mettent en résonance des 7 pêchés capitaux, parce qu’ils sont 7 risques ou plutôt 7 phénomènes capitaux, dans le sens strict du terme « capital » (du latin « caput », la tête qui dirige : le reste suit): d’eux découlent tous les autres malheurs volcaniques tels que famines, changements climatiques … conséquences secondaires pour moi, résultant bien d’un ou plusieurs de mes 7 risques « capitaux ».

In fine, il s’agit de présenter 7 phénomènes volcaniques majeurs à considérer pour envisager des actions de prévention/prévision.

tableaurisques

Cliquer sur ce lien pour agrandir: Tableau des risques
De l’importance de l’information faite aux populations

Le propos est de rester simple et concis et en cela, je me cale, très modestement, sur le travail effectué par Maurice Krafft.

Explications. En 1990, Maurice Krafft sort un film « Understanding volcanic Hazards » qui a était traduit en français par « Vivre sous la menace des volcans ». Cette vidéo est réalisée  en collaboration avec le IAVCEI (International Association of Volcanology and Chemistry of the Earth’s Interior) et diffusée par l’UNESCO.

Quelle est l’importance de ce film ? Ce film est le premier pas vers une information systématique, simple et de qualité donnée aux populations vivant aux pieds des volcans. Pour que les personnes concernées comprennent pourquoi on les évacue, et ce à quoi elles sont exposées. Ce qui n’est pas forcément évident pour des personnes habitant sur les flancs d’un volcan qui a connu des décennies ou des siècles de dormance. Le risque s’est dilué dans la mémoire des hommes et la succession des générations.

Maurice présente, dans un film d’une trentaine de minutes, les 7 phénomènes volcaniques dont ils peuvent être victimes. Enfin, un pas est fait vers les populations qui d’ordinaire, n’ont pas accès à ce genre d’information scientifique.

Malheureusement, il est impossible de vous diffuser ici des images de ce film : elles sont protégées par le droit d’auteur. Cependant le dvd (hé hé, oui quand même ce n’est pas une cassette) est encore en vente via le IAVCEI (suivre ce lien). Pour information, le IAVCEI est une association d’importance dans la vie du volcanologue professionnel : elle organise des congres annuels qui nous permettent de nous rencontrer et édite une revue internationale de grande qualité dans laquelle nous pouvons diffuser nos articles de recherche.

Un outil pour comprendre de que je raconte…

Toujours dans un souci de concision, j’ai reporté dans un tableau ces 7 fameux phénomènes, raccourcis en risques volcaniques. Si vous ne vivez pas au pied d’un volcan, vous ne vous sentirez pas directement concernés, certes. Mais si, malgré tout, vous lisez ces lignes, c’est que vous êtes curieux et une petite synthèse vous sera sûrement utile.

En gros, tout est dans le tableau, je voulais qu’il serve un peu de référence pour tout ce que je vais raconter par ailleurs. En particulier parce que d’ici à peu, je viendrai parler du risque volcanique en Europe (c’est les vacances, vous allez peut être partir n’est ce pas ?).

Comme ce tableau de synthèse le montre, on peut diviser les risques en deux catégories : les directs et les indirects.

Les risques 1 à 4 sont des conséquences directes de l’éruption et se produisent de façon immédiate. Les risques 5 et 6 apparaissent différés dans le temps, ils peuvent suivre l’éruption de plusieurs jours, mois ou années. Le risque 7 peut également être différé dans l’espace.

Un même volcan peut présenter différents types de risques simultanément ou successivement.

A la suite du tableau, vous trouverez des vidéos qui illustrent chacun de ces phénomènes, histoire de savoir à quoi tout ça ressemble.

Mise au point sur le « dynamisme »

Je fais juste une petite explication pour la colonne « dynamisme » : le « dynamisme » d’un volcan, c’est la façon dont il marche, dont il s’exprime. Et la façon dont il marche est éminemment liée aux propriétés du magma (en particulier la viscosité et la teneur en gaz), propriétés elles-mêmes liées au contexte global et local dans lequel ledit magma se met place.

Il existe une graduation continue entre une activité effusive (les laves s’écoulent sans heurt) et purement explosive. La violence de l’éruption va graduellement de l’effusif pur jusqu’à l’explosif le plus extrême atteignant alors des forces cataclysmiques. Entre les deux, tous les intermédiaires sont possibles.

Au début du XXème siècle, Mercalli, géologue italien, initie le classement des éruptions selon leur violence en se basant sur l’observation de volcans bien connus (Vulcano, Stromboli, Pelée). On aboutit à la classification dont on entend souvent les noms (vulcanien, strombolien, peléen). Cette classification est pratique, familière mais elle est éminemment subjective et renvoie de nos jours à la volcanologie de grand-papa. Une même éruption peut connaître successivement des phases correspondant à ces termes. Ces termes ne rendent pas compte de toutes les variantes qu’un même volcan peut subir Si, je me laisse parfois aller les employer, je ne leur ai pas laissé la place ici. J’ai simplement indiqué le degré d’explosivité nécessaire à la production des phénomènes cités.

Je consacrerai un article plus complet à cet épineux sujet : la classification des éruptions, histoire de vous présenter un peu les alternatives au classement de Mercalli. En bref, les classifications modernes se basent plutôt sur le contexte géotectonique où le volcan se trouve (zone de subduction, de divergence de plaque ou intra-plaque). D’autres encore, très pertinentes, s’appuient sur la façon dont les gaz se libèrent du magma (voir en paticulier Yuri Slezin dans « The mechanism of volcanic éruption »).

tableaurisques

Cliquer sur ce lien pour agrandir: Tableau des risques

Quelques vidéos pour illustrer:

 

  • Une coulée de lave (fluide)

C’est classique, c’est su, c’est connu… mais c’est toujours plaisant à regarder.

  • Retombées de cendres et ponces

J’ai déjà mis des photos et vidéos montrant des panaches de cendres et ponces en formation. Tant que le panache s’élève, tout va bien ou presque. Les problèmes arrivent quand le panache s’effondre violemment et/ou que les éléments qui le constituent retombent. Pour simplifier les particules plus fines et légères (les cendres) vont aller loin loin de l’évent et mettre plus de temps à tomber sur le sol, elles constituent alors une « pluie » lourde de conséquences.

Ici, le cas récent du Sinabung, qui a malheureusement causé la mort de plusieurs personnes au début de l’année.

 

  • Un écoulement pyroclastique

Ici, on voit bien le fonctionnement le l’écoulement, avec une ressemblance certaine avec une avalanche « de neige ». L’ecouelement pyroclastique a lieu sur le flanc du volcan, au sol donc.

 

  • Les gaz volcaniques

Difficile de mettre des image de quelque chose d’aussi peu matériel!

Mais cette video tournée sur le Papandayan est assez parlante tout de même.

 

  • Un lahar (coulée de « boues » volcaniques)

 

  • Les éboulements, glissements de terrain

Celui du Saint Helens est le plus important jamais filmé.

 

  • Les tsunamis

Cette video montre un reconstitution des vagues supposées avoir été induites par les éruptions du Krakatoa et à Santorin

 

Publicités

Une réflexion sur “ Sept risques volcaniques capitaux ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s