Activité mondiale du 1er au 7 octobre 2014

Cette semaine, la Terre ne se déchaine pas…

 

Ah merde alors… Ben oui, mais autant parler franchement, ce n’est pas cette semaine que la terre se déchaîne. Pas de gros titres, pas de une de journaux TV. C’est le calme plat… enfin presque.

En fait, tout dépend du point de vue où on se place. Si l’on tourne la page du sensationnalisme (ouf), tout va déjà mieux. On retrouve ici les mêmes protagonistes que les semaines précédentes. Chacun poursuit son train-train éruptif.  Et c’est déjà bien assez pour satisfaire volcanologues et volcanophiles.

Cette semaine, je donne la vedette au Sinabung:

On voit ici des écoulements pyroclastiques, dévalant les flancs du Sinabung (le 7 octobre dernier). Vous distinguerez nettement deux phases: il y a tout d’abord une phase « basale » où l’écoulement reste proche de la surface et tient une certaine ressemblance avec une avalanche. Ensuite, progressivement, les particules les plus fines (cendres) vont s’élever en volutes au dessus de l’écoulement pour se disperser à des distances plus ou moins grandes dans le ciel indonésien.

tableau 1-7

Tableau récapitulatif – C’est écrit trop petit? Cliquez dessus pour agrandir.

Accès direct aux textes concernant les volcans de la semaine:

Aira
Asosan
Bardarbunga
Karymsky
Kilauea
Mayon
Ontakesan
Sinabung
Shiveluch
Tungurahua
Zhupanovsky

 

  • Aira, un gros calibre japonais
Kyushu (Japon) – Altitude 1117 m

Entre le 29 septembre et le 3 octobre, 5 explosions ont été enregistrées sur le cratère Showa dans la caldeira Aira (volcan Sakurajima, source : JMA : Japan Meteorological Agency). Ces explosions ont conduit à l’éjection de tephras jusqu’à 1300m du cratère.

Le Tokyo VAAC (Volcanic Ash Advisory Center) indique que les panaches ont atteint entre 1200 et 3700 m d’altitude et se sont propagés dans des directions diverses et variées.

Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 1 à 5).

  • Asosan, Mr Aso et son (petit) panache blanc
Kyushu (Japon) – Altitude 1592 m
Monsieur Aso pris dans ses volutes blanches.

 Le niveau d’alerte 2 est maintenu (sur une échelle de 1 à 5). Un panache est constamment présent et s’élève à 600 m au-dessus du cratère (source : JMA : Japan Meteorological Agency).

JaponSO
Triplé japonais: Aso, Aira (Sakurajima) et Ontake, auquel j’ai rajouté le célèbre Fujisan.

 

  • Bardarbunga, en activité constante
Islande – Altitude 2009m

Pour en savoir plus sur le Bardarbunga et l’activité en cours: consultez cet article:  « Bardarbunga ou pas? »

Du 1er au 7 octobre, l’IMO (Icelandic MET Office) maintient le code couleur pour l’aviation à orange, en raison de l’activité ininterrompue de la fissure éruptive de Holuhraun. Le champ de lave continue de s’étendre et le taux de production de lave reste constant.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La subsidence, observée au niveau de la caldera depuis un mois, se poursuit. Seule l’activité sismique décline.

  • Karymsky, une explosion longue de 4 minutes
Kamchatka – Altitude 1513 m

Une explosion longue de 4 minutes a ébranlé le Karymsky le 4 octobre à 11h15. Elle a été trahie par sa signature sismique (source : KVERT : Kamchatkan Volcanic Eruption Response Team).

Les pilotes survolant la région ont pu observer un panache de cendres atteignant 3000 m d’altitude.

Le code couleur pour l’aviation reste à jaune.

  • Kilauea, le front de coulée est reparti
Iles d’Hawaii (USA) – Altitude 1222m

Le HVO (Hawaiian Volcano Observatory) nous rapporte que, entre le 1er et le 7 octobre, le niveau du lac de lave monte et descend dans le cratère Halema’uma’u (l’un des cratères du Kilauea).

Les dépôts de cendres, petites bombes et cheveux de Pelé se poursuivent autour de l’évent. Les petites particules peuvent parcourir plusieurs kilomètres.

Les émissions de gaz restent élevées.

Survol du cratère Pu’u O’o, dont une coulée est partie le 27 juin dernier.

La coulée, engendrée par le cratère Pu’u O’o le 27 juin, est toujours active sur sa partie nord-est. Le front de coulée a recommencé sa progression (il était à l’arrêt la semaine dernière). Cette coulée mesure 115 m de large et avance à la vitesse de 120 m par jour. Elle se trouve désormais à 1,4 km de la rue Apa`a (Pāhoa) qu’elle menace de couper (données en date du 06/10). La vitesse d’avancée de ce front de coulée est très variable, il est donc assez difficile de prévoir exactement quand il va rejoindre la rue Apa`a.

Le code couleur pour l’aviation reste à orange.

Pour rappel, le cratère Pu’u O’o (zone est du volcan Kilauea) est en activité depuis le 3 janvier 1983. Depuis 31 ans, son activité est sans relâche.

  • Mayon, même chose que la semaine passée
Ile de Luçon (Philippine) – Altitude 2462 m

Le réseau sismique sur le Mayon a permis d’identifier entre 0 et 7 chutes de pierres par jour entre le 1er et le 7 octobre (source : PHIVOLCS – Philippine Insitute of Volcanology and Seismology). Des panaches blancs s’échappent du volcan et se dirigent vers le sud-sud-est, est-sud-est et nord-ouest.

Le niveau d’alerte est maintenu à 3 (sur une échelle de 0 à 5)

  • Ontakesan, calme relatif
Honshu (Japon) – Altitude 3067m

 Pour en savoir plus sur le volcan Ontake et l’activité en cours: consultez ces articles:  « Monsieur Ontake pique une colère » et « Etait-ce prévisible? »

En raison de conditions météorologiques défavorables, les observations ont été assez difficiles cette semaine, mais, il est très probable que l’émission de cendres se soit poursuivie sur le volcan Ontake entre le 1er et le 7 octobre. La hauteur des panaches n’a pas pu être déterminée, excepté le 7: il s’élevait alors à 300 m au-dessus du cratère et se dirigeait vers l’est. L’activité sismique est fluctuante (source : JMA – Japan Meteorological Agency).

Pour ce qui est du bilan humain consécutif à la brutale éruption du 27 septembre : le 4 octobre, le bilan était de 55 décès. Neuf personnes sont toujours portées disparues.

Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 1 à 5).

  • Sinabung, série d’écoulements pyroclastiques
Indonésie – Altitude 2460 m
Ecoulements pyroclastiques arrivant aux pieds du Sinabung, après avoir dévalé ses flancs.

Selon les observations du BNPB (Badan Nacional Penanggulangan Bencana), il y a eu 4 éruptions au Sinabung le 5 octobre. La première a eu lieu à 1h46 et a produit un écoulement pyroclastique qui a parcouru 4,5 km en direction du sud. Les trois suivantes ont toutes engendré des écoulements pyroclastiques qui ont parcouru être 2,5 et 4,5 km. Ces quatre éruptions ont produit des panaches de cendres successifs qui ont atteint jusqu’à 3000 m de haut.

Pour voir quelques photos, allez sur le site du Parisien: cliquez ici.

Selon le VAAC (Volcanic Ash Edvisory Center) de Darwin, le Sinabung a également connu une éruption de faible intensité le 6, celle-ci ayant également engendré un écoulement pyroclastique et un dégagement de cendres. Le 7, le MWO (Meteorological Watch Office) de Jakarta a pu observer un panache de cendres atteignant 5200 m d’altitude et se dirigeant vers le sud.

Ce sont 3287 personnes qui sont toujours évacuées (pour 1019 familles) et regroupées dans 16 centres de secours et devant ce regain d’activité, plusieurs centaines de personnes ont fui leur domicile (source : NBC News, voir l’article)

  • Shiveluch, activité continue marquée par la croissance du dôme
    Kamchatka (Russie) – Altitude 3283m

PacifiqueN2

L’extrusion (= mise en place) du dôme de lave sur le flanc nord du Shiveluch s’accompagne d’explosions, de production de cendres, d’avalanches chaudes et d’une activité fumerolienne (source : KVERT – Kamchatkan Volcanic Eruption Response Team). Une anomalie thermique persiste au niveau du dôme (elle est détectée grâce à des images satellites). Le 2 octobre, deux explosions génèrent des panaches de cendres qui atteignent 4000 m d’altitude et se dispersent jusqu’à 220 km en direction de l’ouest-sud-ouest.

Le code couleur pour l’aviation reste à orange.

  • Tungurahua, épaisse couverture nuageuse
Equateur – Altitude 5023 m

 Du 1er au 7 octobre, la surveillance et l‘observation du volcan sont rendues difficiles du fait de l’épaisse couverture nuageuse. Le 6, un petit panache faiblement chargé en cendre est repéré, il monte à 1000 m de haut. Des retombées de cendres sont rapportées dans les secteurs de El Manzano (8 km au SW) et Choglontus (SW) le 1er octobre, de El Manzano, Chontillo, et Ambato (31 km au N) le 3, en enfin à Pillate (8 km à l’ouest) le 6.

  • Zhupanovsky, infatigable et explosif
Kamchatka (Russie) – Altitude 2958 m

Entre le 26 septembre et le 3 octobre, l’activité explosive continue sur le Zhupanovsky (source KVERT : Kamchatkan Volcanic Eruption Response Team). Les images satellite ont mis en évidence une anomalie thermique le 27 septembre ainsi que des panaches de cendres atteignant des altitudes comprise entre 4000 et 4500 m et se dirigeant jusqu’à 205 km à l’est (le 28 septembre).

 Le code couleur pour l’aviation est maintenu à orange.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s